Traducteur universel

un jour les IA de traduction créeront un langage interne pour faciliter la traduction multilingue tenant compte de toutes les règles grammaticales et ça sera le premier langage universel et la base du traducteur universel?

Nous pourrions finalement avoir une grammaire universelle basée sur le dénominateur commun à tous les humains: nos schémas de pensée. Nous pourrions mieux comprendre nos schémas de pensée si on pouvait mieux comprendre nos schémas (grammaire inhérente au genre humain). Pour se faire on pourrait utiliser les deux approches et chercher là où elles se rejoignent.

Au pire nous aurions une grammaire boiteuse pleine de règles bizarres et d’exceptions.

Mais même là ça ne serait pas suffisant car il faudrait ajouter tous les formes de communications connues, incluant le langage corporel, le morse, les claquements de langues, le langage des sourds, les gestuelle , le langage corporel, le morse, l’espéranto, les pictogrammes, les runes, les langues mortes, la musique… même le babillement des bébés.

La musique est en effet un langage spécial car les signaux sonores, transformés en signaux neuroniques affectent directement notre cerveau, ses rythmes, notre notion du temps et affecte même notre chimie car elle fait détendre ou excite notre cerveau qui selon les circonstances modulera ses neurotransmetteurs et des molécules régulant son fonctionnement.

L’odorat aussi a un accès direct à notre cerveau et plus important à nos souvenirs.

Le babillage des bébés, le langage basic des jumeaux, les jargons locaux sont des bases primitives de notre traduction de nos pensées en langages et possèdent déjà des structures cachées qui ont évoluées en grammaire.

Mais ces grammaires sont des directions mais toutes les directions ont des sens, je veux dire que si on a une direction elle reste valide dans un sens ou dans l’autre. Par exemple les mouvements de la tête pour oui ou non sont assez universelles mais chez certains peuples sont inversés. Même notre notion du bien et du mal est subjective car même si on fait le mal on se convainc que l’on fait le bien car entre deux options opposées mais de valeurs semblables chaque partie pensera faire le bien en forçant la majorité à accepter son option comme la bonne.

Nous avons une direction entre les deux options et le sens dans lequel nous choisissons d’aller détermine le résultat.

La grammaire universelle est une direction et un sens peut lui être imposé comme le latin « errare humanum est » vs « errare est humanum », les mêmes mots mais dans un ordre différent mais qui signifient la même chose mais la différence une évolution grammaticale.

En langage geek c’est comme Yoda qui utilise la forme grammaticale ancienne du verbe à la fin de la phrase. Probablement une astuce de l’auteur pour souligner le grand âge de Yoda en utilisant une règle grammaticale désuète.

Ce qui nous amène aux langages geek ou inventés: le binaire, l’octal, l’hexadécimal, le klingon, l’elfique, le vulcain …. Les trois premiers sont des langages numériques mais ils servent à codifier les autres? Une langue comme le français comporte il parait 70 000 mots avec des variantes comme pour les verbes des accords de temps. Donc on pourrait attribuer à tous les mots une valeur numérique et un attribut numérique selon ses accords ou son genre ou son nombre.

On pourrait choisir ainsi pour chaque mot d’une langue un nombre et une fraction le complétant pour en déterminer les attributs. Si on fait ça pour toutes les langues on pourrait attribuer les même valeurs pour des mots ayant une signification identique ou très proche, nous permettant ainsi de les permuter d’une langue à l’autre comme nous le faisons déjà avec  des langues hybrides qui utilisent des mots de deux langues différentes comme le franglais ou le Spanglish.

Tout comme Champollion a créé des règles de traductions trilingues à partir de la pierre de Rosette ou Jean Sébastien Bach, musicien multi-genres, a établi des règles de l’écriture musicales ou Mao qui a forcé une rationalisation de l’écriture chinoise nous sommes peut être prêts grace à l’informatique à créer une forme structurée de langage universelle où la substitution des mots (ou leur valeur numérique) n’affecterait pas la clarté de ce qui est communiqué.

Un peu comme sur une horloge les chiffres romains ou arabes sont déchiffrables par tous? et que si l’on y substituait des codes binaires, octaux ou hexadécimaux on finirait avec quelques efforts à s’y habituer?

Pour ce faire il faudra écraser certaines règles de structure du langage (grammaire) pour avoir une structure commune. Un peu comme l’écriture de la musique en portée de 5 lignes avec plusieurs avec des mesures de temps déterminées et des clefs pour l’intonation générale (une clef comme la clef de Sol pour chaque langue)

L’écriture musicale structuré a été un bouleversement car elle a écrasé au passage toutes les autres formes d’écriture de la musique. Ça risque bien d’arriver avec une langage universel mais avec la musique ça a bien fonctionné à la fin même si ça a dû être pour certains comme passer du système de mesures anglaises au métrique? Mais personne ne pense plus à revenir en arrière ??

Et c’est alors que l’imbécile que je suis a compris qu’il avait oublié de citer les intonations et les accents tonals qui déterminent la signification de certains mots. Faut m’excuser ma langue en possède peu.

Même là nous aurions seulement un langage universel uniquement humain, il faudrait ajouter les langages des animaux pour avoir un langage universel terrestre.

Et comme nous n’avons pas encore découvert de langages extra-terrestres notre langage universel ne le serait pas totalement?

Cependant comme pour la musique un langage structuré commun pourrait affecter nos schémas de pensées en bien ou en mal selon le sens qu’on lui aura donné. Plus ces structures de langages se rapprocheront de nos structures de pensées naturelles pour ça devrait renforcer celles-ci? Mais si l’on choisit des structures mieux adaptées aux Intelligences Artificielles nos schémas de pensées pourrait dévier vers schémas qui seraient contre notre nature et ça ne serait pas Bien pour nous?

Comme le gros du travaille sera fait par les IA c’est eux qui risquent de choisir le sens de la direction ? Il est probable qu’elles choisiront un langage optimisé pour leurs communications basé sur leurs propres structures cognitives?

Bonne chance à nous alors?

.

._Pierre_de_Rosette--1-

.

.

A propos Gerdesilets

Me lire et rire ou me maudire ou encore périr quel choix est pire? j'ai trouvé mon épitaphe: Il a essayé d'être humoriste, philosophe, poète et auteur de science fiction mais nul dans ces quatre domaines il n'a percé dans aucun :( Mes poèmes sont mauvais mais sarcastiques Ma science fiction est squelettique comparée à ce que j'ai imaginé pour le reste j'aime critiquer https://www.facebook.com/gerdesilets
Cet article a été publié dans Divertissement, Non classé, science / fiction. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s