Ma prose en vrac

le chat est la grâce incarnée
quand il fait la grasse matinée
réveillez pas le chat qui dort
sinon vite vous serez mort

le quatrain
est-il la putain
de la poésie
à quatre pattes
sur la couette
devant le poète
selon sa fantaisie
qui alors la mate

je ne suis pas Verlaine
je suis plus une vilaine
pour vos tricots que j’aime
– la mite et ses vers de laine


comme les roses ont des épines
les chatons ont des griffes fines
mais la rose ne te griffera pas
le chaton ne s’en privera pas

l’optimiste dans le désert
est toujours content d’avoir
au moins des verres
à moitié pleins à boire 😛

qui aime jouer
qui aime rire
qui sait aimer
doit aimer jouir

le #poète #maudit est-il d’abord poète ou maudit 😛 ou juste un maudit bon poète 😛

La neige m’a testé
Février m’a déprimé
Les averses m’ont achevé
et mes larmes m’ont inondé

La vie politique
c’est pas idyllique
c’est plus éthylique
que vraiment éthique

Cyrano de Bergerac se battait en vers et contre tous 😛

je fais mon ménage
je fais mon lavage
j’en suis en nage
je perd courage
et alors j’en rage
car aucun personnage
jamais m’encourage

arrêté par un gendarme
aux yeux en amendes
je compris qu’elle serait salée
tout comme mes larmes
quand je vais la payer
comme le juge demande

À qui est l’amour acquis
Acquis de qui pour qui
Pourquoi acquérir
l’amour conquis
questionne le con
à l’amour qu’on quitte?

à force de tourner en rond
le vent fait une dépression
mais vite il est pris de rage
et sur son passage il saccage
(ouragan)

Si parfois je pense,
parfois je dépense,
pour remplir ma panse
mon cerveau repu lance
un poème qui danse
qui est ma récompense

que mon cœur veut arrêter
que seul je vais expirer.
personne ne va me retrouver
car la porte j’ai barrée
et les volets sont fermés

point je redoute
aucun de mes doutes
car je vais au boutte
sans passer outre

ce matin le lutin mutin
mâta avec chagrin
mon lapin si câlin
et mon chaton Colin e
n train de jouer les coquins
dans la réserve de grains

C’est une métaphore
sur ces matamores
tel de forts matadors
vous mettent à mort
car le grand toréador
vraiment il aime et adore
quand le taureau a tort

Nostradamus écrivait des quatrains
annonçant de funestes destins
hermétiques à celui qui les lit
sauf si lui aussi partage sa folie

 –
ou mieux https://twitter.com/search?q=%23poeme%20%40gerdesilets&src=typd
1557c7da7bdbde3

A propos Gerdesilets

Me lire et rire ou me maudire ou encore périr quel choix est pire? j'ai trouvé mon épitaphe: Il a essayé d'être humoriste, philosophe, poète et auteur de science fiction mais nul dans ces quatre domaines il n'a percé dans aucun :( Mes poèmes sont mauvais mais sarcastiques Ma science fiction est squelettique comparée à ce que j'ai imaginé pour le reste j'aime critiquer https://www.facebook.com/gerdesilets
Cet article a été publié dans bécosse / sarcasms, Divertissement, favori(te)s, Non classé, poésie / poems. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Ma prose en vrac

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s